Q : Comment puis-je participer?

R : Veuillez communiquer avec nous à l’adresse autism@cahs-cass.ca . Nous vous ferons part des possibilités qui s’offrent à vous et vous suggérerons celles qui pourraient être le mieux adaptées à vos besoins.

Q : Qu’est-ce qu’une évaluation de l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS)?

R : Les évaluations consistent notamment à comprendre ce que nous savons, et surtout, ce que nous ne savons pas sur la science sous-jacente à un problème dans les soins de santé au Canada. Ces évaluations définissent des questions qui demeurent sans réponse et permettent d’obtenir une vision globale d’enjeux complexes en examinant la validité de la science qui les oriente.

Q : Pourquoi cette évaluation concernant l’autisme de l’Académie canadienne des sciences de la santé est-elle importante?

R : Le gouvernement du Canada a demandé à l’Académie canadienne des sciences de la santé d’effectuer cette évaluation afin de fournir aux décideurs politiques des recommandations fondées sur des données probantes pour entreprendre l’élaboration d’une politique nationale sur l’autisme.  Une telle politique aurait une incidence profonde sur les Canadiens autistes, leur famille, leurs amis, les fournisseurs de services et la société canadienne en général.

Q : Pourquoi les dirigeants des divers groupes de défense des intérêts ne font-ils pas partie de l’évaluation?

R : Les groupes de défense des intérêts pourront communiquer avec les membres du comité de direction et des groupes de travail dans le cadre d’un processus de consultation étendu des intervenants.

Q : Pourquoi n’y a-t-il pas plus de personnes autistes dans le groupe d’évaluation?

R : Nous sommes d’avis que le groupe est représentatif.  Il s’agit d’un processus scientifique qui exige une expertise spécialisée dans différentes sciences de la santé et sociales. Le leadership exercé par les personnes autistes au sein du comité de direction et des groupes de travail garantit que notre évaluation est  guidée par les commentaires et expériences essentiels des autistes, de leur famille et des fournisseurs de soins.

Q : Certains groupes ne veulent pas de stratégie nationale sur l’autisme; pourquoi cherchez-vous donc à en imposer une?

R : Cette évaluation se limite à contribuer à l’élaboration d’une stratégie nationale sur l’autisme. Il incombe au gouvernement du Canada de décider s’il souhaite aller de l’avant.

Q : Le comité de direction est-il influencé par des groupes ou des points de vue précis?

R : Non, les membres du comité ont pris l’engagement d’être ouverts à d’autres idées. L’ACSS rassemble des experts de façon impartiale afin de produire des rapports fondés sur des données probantes, destinés aux décideurs politiques.

Q : L’ACSS respecte-t-elle la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) des Nations Unies?

R : Oui, l’ACSS respecte la CDPH de l’ONU.  Il n’est pas nécessaire, en vertu de la Convention, que les comités de l’évaluation sur l’autisme soient composés majoritairement de personnes handicapées. Nous veillons à ce que des personnes autistes participent à la prise de décisions par l’intermédiaire du comité de direction et de tous les groupes de travail.  Nous menons également de vastes consultations auprès des personnes autistes et organismes qui œuvrent auprès d’elles, et nous sollicitons leur participation de façon significative et opportune.